Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 11:20

 

Rêve, vision, imaginations...

Sur la route est passé, un étrange cortège.

En tête se tenait le Vieil Homme de la Mer, une belle sirène, minuscule, perchée sur son épaule.

Il battait tambour soliste, suivi d'un grand orchestre de sifflements de vents et de vagues brisantes.

Derrière, en grand désordre, suivait une cohorte de bateaux délabrés usés par l'abandon et le manque de respect.

Il y avait les gros mourant dans des champs d'herbes où ils rêvaient des grandes vagues salées et des poissons brillants dans leur ventre affamé.

Il y avait de tous petits canots, croupissant sans espoir d'une rame d'enfant, dans la vase durcie en un lieu oublié par la marée.

Il y avait ceux, à moitié colorés, restés de longues années dans un garage sombre avec pour compagnie un vieux pot de peinture rouillé.

J'ai même reconnu, au passage, cette barque presque neuve, retournée au milieu des gravats d'une maison en construction.

En fin de cortège se traînaient les bois pourrissants semblables à des squelettes d'animaux dont il ne reste plus que les côtes.

Oui, j'ai vu passer un étrange cortège.

Révoltés par l'indifférence des hommes, ils allaient vers la mer.

 

Ariaga



Partager cet article

Repost 0
Published by Ariaga - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Amezeg 22/03/2010 14:02


Et parfois...
Bateaux


Bateaux que berce l’eau dans la nuit tendre de l’automne,

Bateaux qui nagent sur le dos d’une houle moutonnière,

Bateaux tranquilles dans le flot de mes pensées d’équinoxe,

Bateaux à douce bascule dans le miroitement de lumière du vieux port assoupi,

Bateaux à l’ancre dans le ciel innocent de nos songes éclos,

Bateaux d’enfance dans mes prunelles éblouies,

Bateaux qui dansent et qui sourient ;

Ô, bien souvent, je vous envie !