Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 16:29

Suite du texte précédent

Navire.jpg

Journal de bord du capitaine.

Le Mouvement de Libération des Bateaux en Bouteilles, ou MLBB, initié sur le vaisseau l'Évasion, a pris une ampleur considérable !

Comme l'a dit ÉPHÊME, " je me reposais de mes pérégrinations péruviennes, bien calé dans une bonne couchette anti-roulis, une bouteille de rhum à portée de lèvres en cas de mal de mer, quand un raffut terrible m’a fait sortir de ma torpeur. Remonté sur le pont je trouve l’équipage dans tous ses états, les présents comme les virtuels, tous en train de rédiger les statuts du MLBB. Par téléphone satellite, signaux lumineux en morse, bouteille à la mer (investissement à très long terme), baguages d’oiseaux de mer… ils recrutent dans le monde entier des évadés de la morosité pour délivrer les malheureuses barcasses embouteillées."

Dommage que ÉPHÊME ait ensuite eu un peu tendance à sombrer dans l'alcoolisme.Il faut dire qu'il avait été encouragé dans cette voie par des membres de l'équipage, et pas des moindres ! LECHANTDUPAIN criait si fort "vivent les bateaux ivres", que sa voix allait jusqu'aux étoiles, DANAE, la grande voyageuse, ne rêvait que d'ouvrir des bouteilles de rhum et de trinquer avec les matelots (coquine va!), MARIEDUMONDE, d'habitude pleine de sagesse, avait déjà suggéré d'introduire des feuilles de coca à bord et réclamait du rosé bien frais. J'ai moi, même, je l'avoue (petite snob! ), suggéré le champagne. Comment aurait-il pu résister, assoiffé par son ardeur à lutter pour une noble cause.

Tout sera pardonné sur ce navire, l'essentiel est de brandir haut et fort l'étendard de la révolte ce qui est le cas de VIRGINIE qui nous a remués avec sa sensibilité. Elle a dit: "libérons les bateaux, et le cri des chameaux !
brisons le verre ét-levons nos verres sur le bleu de la mer,
Et sous le chant des voiles, dans nos yeux embués par les bulles de rosée, danserons des étoiles. Les bateaux libres de vivre libre d'aimer dessinerons des sourires sur les visages de l'équipage. Peut-être alors les sirènes mêleront leurs chants silencieux à celui des voiles, à celui des étoiles . Peut-être alors les bateaux à leur tour libéreront les hommes de leur cage de verre".

 THIERRY, avec des paroles à la fois poétique et philosophiques est revenu à la racine du problème de ces navires prisonniers. Il nous a dit : "reflets des eaux désolées, rejets de l'eau et flacon bouchonné, il en a fallu de la patience et de l'ingéniosité pour faire rentrer le fier trois mats, à moins qu'on ait ensuite resoudé le culot ou encore par un jeu de tirettes levé les matures, mais à quoi sert il de donner en pâture ce contenu décontenancé de ne point pouvoir s'élancer seul sur l'élément liquide." C'est beau non? et tout le monde a apprécié, même si les soiffards commençaient à trouver  tout cela un peu trop philosophique et pas assez arrosé. Ils ont quand même écouté DANIEL quand il a ajouté :"Tout ce qui est en cage doit être libéré: les bateaux mais aussi les oiseaux, les animaux dans les zoos, les femmes avec leur burka ! La liberté n'a pas de prix. Les bateaux en bouteille doivent manquer de vent, de vague et de sel. Comment peuvent-ils vivre sans tout cela". C'était fort et juste.

Nous avons encore entendu les paroles de ferme adhèsion de PHÈNE, la nostalgie d'ÉLISABETH et puis PATRIARCH, un spécialiste de la contestation et de la lutte contre l'injustice, a pris la tête d'une énorme manifestation de soutien au MLBB.

Ils étaient trop nombreux et il y en a certains que je n'ai pas entendus ou vus et, dans la cale, il m'a semblé entendre des bruits...

Ariaga

Partager cet article

Repost 0

commentaires