Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 18:50

Paroles murmurées à l'oreille de mon coeur par mon ami intérieur le Vieil Alchimiste

 

309004385.2.jpg
Ne te tourmentes pas sans cesse au sujet de tes défauts. C'est à partir de la matière vile fournie par la nature, de la boue, du fumier, de l'ordure que, par de multiples cuissons et distillations on peut obtenir l'Or Philosophique. Il en est de même au sujet de tes défauts. C'est parce que ils existent en tant que matériaux de ton Oeuvre Vie que tu peux, par un patient travail sur toi-même, les transmuter en leurs qualités opposées.
605744865.jpg
Ariaga 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ariaga - dans Alchimie
commenter cet article

commentaires

immobile /daniel 31/05/2011 14:56


ce sont les paroles mêmes de la sagesse ...
j'aurais aimé les écouter/entendre dans ma jeunesse ....surement, les murmures des mots sages n'atteignaient pas mes oreilles ...!

j'aime beaucoup l'idée de " l'oeuvre/vie"

on ne s'en aperçoit pas mais on travaille chaque jours dessus ...j'ai l'impression de comprendre quelque chose ...


Michelle 15/05/2011 14:34


Il faut se le dire et redire! Un passage de "Psychologie et Alchimie" nous parle du vert-de-gris qui est précieux parce qu'il se transforme en or véritable. Je m'inquiète si facilement de tous mes
petits manquements. Ma conscience est à fleur de peau. Mais c'est ce qui m'a fait développer au fil du temps une sensibilité à l'autre, qui me fait mesurer mes propos pour éviter de blesser. Ma
vulnérabilité favorise l'harmonie dans mes contacts humains. Merci, Ariaga!


ariaga 09/05/2011 19:29


Ici, c'est juste l'antichambre mais merci de la visite.


Antiochus 09/05/2011 17:59


J'en accepte l'augure, Ariaga, encore faudrait-il s'entendre sur le mot : "défaut", comme sur celui de "qualité" d'ailleurs, qui résultent tous deux d'un jugement moral (de soi sur soi ... le pire
!) je préfère, quant à moi parler d'ombres et de lumières ... Il est plus facile ainsi de percevoir l'interaction qui existe entre les deux concepts et la force de la dualité qui en résulte.
Moi aussi je ne suis pas déçu en venant vous voir chez vous ... je vais explorer plus avant ...
Antiochus


Zibeline 25/04/2011 14:07


Les défauts sont les miroirs pervers des qualités...qu'ils subiment assez souvent.

ZIBELINE


Ariaga 26/04/2011 19:45



Merci, Zibeline, de ta visite.