Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 14:14

 

dolmen.jpg

Extrait d'une lettre, vol V de la Correspondance, 16 Novembre 1959. C.G Jung était à la fin de sa vie et répondait à une des nombreuses lettres qui lui avaient été adressées à la suite d'une interview télévisée de la BBC de Londres au cours de laquelle il lui avait été demandé s'il croyait en Dieu. Jung avait hésité un instant, puis répondu : "I don't need to believe, I Know "(Je n'ai pas besoin de croire, je sais). Cette réponse avait suscité beaucoup de commentaires.

"L'image de Dieu est l'expression d'une expérience sous-jacente de quelque chose que je ne peux pas atteindre avec des moyens intellectuels, c'est à dire par la connaissance scientifique, à moins de me livrer à une transgression irresponsable.

Lorsque je dis que je n'ai pas besoin de croire en Dieu parce que je " sais ", je veux dire par là que je sais ce qu'il en est de l'existence des images de Dieu en général et en particulier. Je sais qu'il y va d'une expérience universelle et, dans la mesure où je ne suis pas moi-même une exception, je sais que j'ai moi aussi une telle expérience que je peux appeler Dieu. C'est l'expérience de ma propre volonté contre une volonté autre et très souvent plus forte, qui souvent se trouve sur mon chemin avec des conséquences apparemment désastreuses, qui fait naître d'étranges idées dans ma tête, et le cas échéant engage mon destin dans une direction hautement indésirable ou lui donne un tour favorable inespéré, indépendamment de mon savoir et de mon intention. Cette étrange force qui se manifeste pour ou contre mes mouvements conscients m'est bien connue. C'est pourquoi je dis : " Je Le connais." Mais pourquoi devriez-vous appeler ce quelque chose " Dieu "? Je répondrais : " Pourquoi pas ? " On l'a toujours appelé " Dieu ". Un nom excellent et qui convient vraiment bien à la vérité. "  ....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ariaga 16/04/2011 12:03


Merci pour ton appréciation sur cette citation.


jeandler 14/04/2011 11:53


On sait , on le croit, toujours à quelque chose
que cette connaissance touche aussi bien l'infini que les choses des jours. Qui peut oser dire que l'on se trompe ?

J'aime beaucoup cette réponse de Jung opposant croyance et savoir.