Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 16:04

Tuyaux.jpg

 

Ariaga propose aujourd'hui une citation extraite d'une lettre de C.G.Jung du 10 Juillet 1946 (tome de de la Correspondance). Il répondait à un correspondant qui lui parlait de sa lassitude de la vie.

 

...  ... " L'idée du suicide est certes aisément concevable mais elle ne me paraît pas recommandable. Nous vivons pour atteindre le plus haut degré possible de développement spirituel et de prise de conscience. tant que la vie est possible, même si ce n'est que dans une infime mesure, on devrait s'y accrocher pour l'épuiser, dans le but de la prise de conscience. interrompre la vie avant l'heure, c'est condamner au silence une expérience inachevée. Nous y sommes plongés depuis toujours et nous devons conduire cette expérience jusqu'à ses limites extrêmes. " ....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Virginie 09/11/2012 13:46

Je repasse par cette note, pour y déposer une réfèrence de livre que je viens de terminer : L'ultime choix, le suicide par les yeux de l'âme de Marie Bolduc . J'y ai trouvé quelques réponses.

Peau d'âme 14/05/2011 16:36


en écho j'ai publié mon ancienne note aujourd'hui, je pense qu'il y en aura une autre prochainement.
Je te prie de m'excuser si j'ai "envahi" le champs" des commentaires, c'est que c'est un sujet qui me touche beaucoup.


Peau d'âme 13/05/2011 15:38


La liberté de "choir" la vie, je ne sais pas si c'est vraiment ce que tu as voulu écrire.
Juste je voulais parler du choix, j'ai déjà écris une note sur un ancien blog a ce sujet, et j'envisageais d'en écrire une autre, puisque depuis ma pensée a évolué. Ce que je veux dire, c'est que
je doute que nous ayons tous cette liberté de choisir, qui est quand même proportionnelle a notre état de conscience. Pour te donner un exemple concret et chiffrer il y a environs 20 pourcents de
décès par suicides chez les bibolaires soit 30 fois plus que dans la population générale. et je ne parle pas des schizophènes et d'autres troubles psy.
http://www.troubles-bipolaires.com/maladie-bipolaire/evolution-risques/risque-sucide.htm. Il existerait même un "gene" du suicide. Où le choix ? Où est la liberté ?
Je suis vraiment désolée de m'emballer ainsi. Cette question du choix j'y ai beaucoup reflechi, une fois il y a très longtemps une psy m'a dit "on a toujours le choix".
J'aimerai y croire, mais aujourd'hui j'en doute. Peut être que finalement dans certaines circonstances ce choix de partir par suicide de nous appartient pas. Je pense que c'est vraiment a chacun de
juger pour lui même, personne ne peut savoir, même avec la plus grande empathie du monde, personne ne peut savoir pour l'autre et ce que l'autre ressent.
le problème de chacun est de lutter le plus longtemps possible pour rester conscient, et/où adopter des stratégies de protection contre/pour soi même. Ce sont les limites du choix a mon sens
aujourd'hui.


ariaga 12/05/2011 16:19


C'est vrai que l"idée" du suicide est une idée de liberté et c'est aussi une liberté de choir la vie, même difficile, en toute connaissance de cause.


Hécate 12/05/2011 12:24


L'idée de la possibilité du suicide m'a aidée à supporter de vivre des situations insupportables . Le suicide peut représenter un espoir dans les heures désespérées .Mais en cours de route ,il ne
devient pas forcément une nécessité .