Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 15:14

 

  Les-yeux-du-chat.jpg
C. G. Jung suggérait que, en plus de la causalité, existe entre les événements un lien transversal de l'ordre du sens. Il lui donnait le nom de synchronicité. Cependant, il attire l'attention de ses lecteurs sur le contresens que le terme de synchronicité pourrait provoquer. Il emploie le concept général de synchronicité dans un sens particulier tout a fait différent du " synchronisme "qui désigne tout simplement que des événements ont lieu en même temps.  La synchronicité, pour lui, caractérise une coïncidence dans le temps de deux ou plusieurs événements, sans lien de cause à effet, mais qui ont un sens identique ou analogue.
   Dans  Synchronicité et Paracelse on voit Jung pousser très loin son idée de synchronicité, jusqu'à la notion d'un "ordre général sans cause". Mais, peu avant sa mort, dans une lette datée de 1958 il pensait que ce genre de problème devait être "radicalement soustrait à toute spéculation philosophique" et que seule l'expérience pouvait aider à avancer. Je vous parlerai aussi, un de ces jours, de tous les échanges qu'il a eu à ce sujet avec l'un des plus grands physicien de son siècle, Wolfgang Pauli. 
  Les contradictions de Jung ne m'ont jamais dérangée mais je dois dire que là où j'ai trouvé le plus de "nourriture" pour méditer sur les notions de temps et de causalité, c'est  à la lecture de la plus plus ancienne et  "simple" définition que Jung donne de la synchronicité. On la trouve dans le Commentaire sur le Mystère de la Fleur d'Or (p. 114)
 
  " Une fréquentation de la psychologie des phénomènes inconscients m'a forcé, depuis un grand nombre d'années déjà, à me mettre à la recherche d'un autre principe d'explication, puisque le principe de causalité me paraissait insuffisant pour éclairer certains phénomènes remarquables de la psychologie inconsciente. Je découvris en effet, des phénomènes psychologiques parallèles entre lesquels il n'est absolument pas possible d'établir de relation causale, mais qui doivent être placés dans un autre ordre de connexions. Une telle connexion me parut consister essentiellement dans la simultanéité relative, d'où le nom de " synchronicité ". On dirait en effet, que le temps n'est rien moins qu'une abstraction, mais bien plutôt un continuum concret refermant des qualités ou des conditions fondamentales qui peuvent se manifester dans une relative simultanéité en différents endroits selon un parallélisme dénué d'explications causales : c'est le cas, par exemple de l'apparition simultanée de pensées, de symboles ou d'états psychiques identiques. "
 
  Ces simultanéités se produisent dans le domaine du rêve lorsqu'un rêve semble avoir une relation par le sens avec un événement de la vie extérieure. Une relation non pas linéaire mais " transversale ". Jung raconte souvent l'histoire d'une femme qui lui parlait d'un rêve avec un scarabée doré et pendant ce temps un scarabée se promenait sur la vitre. Personnellement, j'ai parfois observé des faits, apparement solés qui étaient en relation avec mes rêves et même avec les rêves de mon entourage. Cela donne à réfléchir ...
       Ariaga

Partager cet article

Repost 0
Published by Ariaga - dans C.G. Jung
commenter cet article

commentaires

ariaga 30/11/2011 17:25

Merci Peau d'âme, Jean et Muriel pour ces réflexions et témoignages qui ajoutent un plus à mon article.

Muriel 24/11/2011 16:36

Cet été, dans ma chambre, en train de lire sur le lit, je reçois sur la tête un scarabée vert doré d'une beauté incroyable, deux jours avant, traversant une période difficile de ma vie, je me
demandais quand allait finir l'épreuve que j'étais en train de traverser.
La vue de cette merveille m'a déclenché un fou rire, j'ai retrouvé la pêche et la force vitale que j'ai toujours aujourdhui.
J'ai appelé ce scarabée "Carl",en homage à cette histoire de scarabée doré qui lui était arrivé à Jung; et lui ai rendu sa liberté.

Cette histoire m'a beaucoup parlé, autant le symbole que la couleur alchimique :)

Jean 21/11/2011 15:01

Très belle approche !
J'avoue être aussi plus réceptif à des textes anciens (voire "mystique" comme les sermons)...

Encore une notion que je n'ai pas "osé" abordé, car, comme tu le mentionnes, on est à la frontière de la philo et métaphysique...
Dans un registre similaire, son "Mythe des temps modernes" et interprétation des Ovnis m'avait totalement fasciné.

Amitiés,
Jean

peau d'âme 20/11/2011 17:04

Merci pour cette note sur les synchronicités, je dois dire que c'est un sujet qui m'interpelle et me passionne.
je pense qu'il existe 2 mondes (au moins),
l'un visible ou le temps existe, ou nous somme divisé
l'autre invisible ou le temps n'existe pas ou nous sommes unis,
les synchronicités sont comme des ponts entre les deux mondes, des points ou l'invisible rejoint le visible.

enfin c'est une hypothèse comme une autre,

en réalité, je pense que c'est beaucoup plus simple, mais que notre état de conscience ne nous permet pas de saisir cette simplicité,
peut-être pouvons nous la pressentir si l'on se met hors du temps, ou en regardant un chat droit dans les yeux ;)
amicalement