Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 16:51
medium_hp_scanDS_471613574958_2_2_2.jpg

Forte des puissances de la nuit

Nue sur la roche ronde enfantée par les vents

La femme est venue offrir sa chair humide d'un désir d'Océan à l'aimant de la mer montante

            Les langues du soleil

            Tout près d'être englouti

            Ont caressé sa peau

            En spasmes d'agonie

            Le ressac a chanté

            Au rythme de l'amour

            Et le feu a  brulé

            Dans la pierre mouillée

Quand ses reins ont quitté leur lit granitique

Quand son ventre s'est tendu vers le ciel

Quand ses cuisses lourdes se sont ouvertes à la caresse des gouttes

La vague est arrivée aspirant la fontaine

Cri et jaillissement

De son eau féminine 

Un don à la Nature

Aux temps des dieux multiples

Ariaga
Partager cet article
Repost0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 12:11
                                     
                                     
                                     
                                    
                  
                     Ne pas aimer les araignées
                     Une opinion
                     Mais décider de leur parler
                     Transmutation.

                                             Ariaga

                                                   
Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 22:36

 


Illustration : éphême

 

 

Le masque est là bouffon de comédie

Déguisement imposé depuis l'enfance

Apparence nécessaire 

Intégration programmée

Fais gaffe à la Société tu vas être rejetté

Présentation bien léchée de photo papier glacé

Permis pour se promener

Dans les rues bien fréquentées 

Certains sont morts étouffés sous le plastique de l'emballage protecteur de l'extérieur mais la poussée est forte des démons et des dieux qui vivent à l'intérieur la Nature est puissante son feu brûle les gardes obèses du petit moi craintif

Les esprits se desquament et les rêves dansent des nuits entières

Voici venir le temps du monde du dedans

Voici venir le temps de devenir un vase

Voici venir le temps d'être nue et sans masque


 

 

Partager cet article
Repost0