Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2021 6 14 /08 /août /2021 15:48

poésie,Saint-John Perse,amour,citations,littérature,nature,photographie

 

" Ô femme et fièvre faite femme ! Lèvres qui t'ont flairée ne fleurent point la mort. Vivante - et qui plus vive ? - tu sens l'eau verte et le récif, tu sens la vierge et le varech, et tes flancs sont lavés au bienfait de nos jours. Tu sens la pierre pailletée d'astres et sens le cuivre qui s'échauffe dans la lubricité des eaux. Tu es la pierre laurée d'algues au revers de la houle, et sais l'envers des plus grands thalles incrustés de calcaire. Tu es la face baignée d'ombre et la bonté du grès. Tu bouges avec l'avoine sauvage et le millet des sables et le gramen des grèves inondées ; et ton haleine est dans l'exhalaison des pailles vers la mer, et tu te meus avec la migration des sables vers la mer..."

...

" Submersion! soumission! Que le plaisir sacré t'inonde sa demeure! Et la jubilation très forte est dans la chair, et de la chair dans l'âme est l'aiguillon. J'ai vu briller entre tes dents le pavot rouge de la déesse. L'amour en mer brûle ses vaisseaux. Et toi, tu te complais dans la vivacité divine comme l'on voit les dieux agiles sous l'eau claire, où vont les ombres dénouant leurs ceintures légères...Hommage, hommage à la diversité divine! Une même vague par le monde, une même vague notre course... Étroite la mesure, étroite la césure, qui rompt en son milieu le corps de femme comme le mètre antique, et l'odeur de ses vasques erre dans notre lit...Rouge d'oursin les chambres du plaisir."

Saint-John Perse

Amers, p. 333/334, La pléiade.

Photo Ariaga

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 14:14
Déployer les voiles de la vie

écriture,poésie,philosophie,voyage,mer,photo,bateaux,spiritualité,jung

 Photo Ariaga

Déployer à nouveau les voiles du navire de la vie,

Les voiles carguées depuis trop longtemps.

Larguer les amarres et quitter le port si rassurant pour retourner au grand large.

Ce n'est qu’en affrontant les hautes vagues de l'océan que l'on peut aller vers le Grand Inconnu.

Ariaga (Ariane Callot)

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 16:18

écriture,poésie,amour,alchimie,philosophie,spiritualité,art

Les contraires dansent un quadrille sur l'onde de cristal de l'imperfection, les douleurs racines s'installent dans les failles du sublime, le noir le plus profond engendre une pure lumière.

Écartelée entre la vie et la mort, revêtue d'un manteau de crépuscule, c'est en pleurant la joie de vivre qu'elle marche vers la Porte pour le retrouver.

Texte et photo Ariaga (Ariane Callot)

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2021 5 15 /01 /janvier /2021 15:28

écriture,alchimie,poésie,photo,spiritualité,amour,art

 

Oui, j'ai porté sur Toi des regards indiscrets,

par cette fente infime,

taillée dans la tension entre clos et ouvert.

Mes yeux ont pénétré

au delà de la chair

et Tu m'as aveuglée d'un flash d'éternité.

Ariaga (Ariane Callot)

      Photo Ariaga.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2020 7 22 /11 /novembre /2020 12:39
1507190949.jpg

 

Mon ami intérieur le vieil alchimiste qui murmure parfois à l'oreille de mon cœur m'a dit ce matin :

Il n'y a pas de joie si parfaite qu'elle ne contienne une peine.

Il n'y a pas de peine si noire qu'elle ne s'éclaire d'un rayon de soleil.

Le désert le plus aride contient un jardin. On ne peut y entrer avec une clé ordinaire mais, si on possède cette clé, on y trouve des rosiers à perte de vue, des champs d'une fertilité infinie et une fontaine intarissable d'où jaillit l'eau de la Vie. 

Ariaga (Ariane Callot)

Photo Ariaga

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2020 7 22 /11 /novembre /2020 12:02
b90bbef54667aa716659bd80fd44539a.jpg

       Quand la mer se retire, vidant l'estuaire de ses bleus

       reste le plomb fondu de la vase grise et molle. 

       C'est alors que nos frères de plumes et de symboles

       écrivent des messages, signés pattes d'oiseaux, 

       dans l'archaïque langue des dieux de la Nature.  

 

       Nous ne savons plus lire, le code s'est perdu

       et nous avons laissé dissoudre dans le temps

       cette danse amoureuse de la matière esprit

       cette danse amoureuse mère de notre monde.

                 Ariaga (Ariane Callot)

      Photo Ariaga

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2020 7 27 /09 /septembre /2020 16:09

 

pensée,philosophie,poésie,alchimie,nature,ariaga

Photo Ariaga

 

Regardez ces rochers qui vont petit à petit se fragmenter.

Il en faudra des temps, il en faudra des vagues,

ils deviendront cailloux, ils deviendront sable, poussière,

puis ...

C'est leur vie et c'est aussi la notre dans la grande transmutation de ce qui est

et sera toujours.

Ariaga (Ariane Callot)

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2020 4 17 /09 /septembre /2020 17:52

 

écriture,poésie,philosophie,spiritualité,photo,jung,ariaga

Photo Ariaga

 

Habitant du vaisseau de l'instant

remonter vers l'estuaire pour y faire

juste une escale

sur la courbe infinie

de la Vie.

          Ariaga (Ariane Callot)

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2020 1 07 /09 /septembre /2020 14:37
 

écriture,philosophie,pensées,trains, voyage,Ariaga,Jung

 

Elle est la passagère d'un train qui va de plus en plus vite dans le paysage de la vie vers une destination inconnue.

Fascination, curiosité.

Le temps est précieux, les mots pleins sont  difficiles à extraire car enfouis profondément dans les strates de l'habitude.

Parfois vient le besoin de se saouler de diversions pour oublier l'extérieur brouillé par la vitesse.

Peut-être qu'elle a de l'eau dans les yeux.

Parfois aussi s'installe l'impatience de l'arrivée ...où que ce soit.

 

Ariaga (Ariane Callot)  Photo Ariaga

Partager cet article
Repost0
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 11:15

écriture,poésie,alchimie,philosophie,spiritualité

L'ombre craque ... et par les fissures elle pousse lentement ses racines dans la lumière pour engendrer de sombres fleurs. Mais toutes les fleurs sont belles, même les fleurs noires qui poussent dans la boue de la nigredo alchimique.

Ariaga (Ariane Callot) Texte et photo.

Partager cet article
Repost0